Pensée du jeudi

 Regarder dans la bonne direction.

 

Et après l’avoir conduit dehors, il dit : Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit : Telle sera ta postérité. Ge 15:5

 

Le regard que nous portons sur notre vie et sur les promesses de Dieu est essentiel. Il va conditionner la qualité de l’espérance de notre foi et influencer nos attitudes. Il suffit de regarder dans une mauvaise direction pour que le plan prévu par Dieu s'éloigne du pèlerin entraîné maintenant par ses faux raisonnements. Ce ne sont donc pas les promesses de Dieu qui peuvent faire défaut mais la manière de se les approprier. Abraham pensait qu'il allait mourir sans descendance alors que Dieu lui avait promis un fils pour commencer la ligné messianique et la mise en route de la naissance d’un peuple.

Il envisagea de laisser son héritage à l’un de ses domestiques plutôt qu’au véritable héritier, car les apparences, son âge, et son épouse stérile ne le portait plus à croire que cela pouvait arriver. Pour l'inciter à continuer d’attendre la bénédiction , celle qui ne se fait suivre d’aucun chagrin, son Dieu le conduisit dehors et lui demanda de lever les yeux pour contempler la voute étoilée et lui lança un défi : de compter les milliers d’étoile dans le ciel.

L'homme de Dieu redevînt l'homme de foi lorsque éloigné du lieu de ses néfastes pensées il porta ses regards sur la majestueuse constellation. Là Il ne regardait plus à ses handicaps mais sur la glorieuse création, lui rappelant ainsi la grandeur de son  Dieu et sa toute-puissance. Toutes ces myriades d’étoiles qu’il pouvait embrasser du regard mais qui ne pouvait compter était le signe visible de la promesse de la promesse.

Il nous est dit alors que : « Abram eut confiance en l’Eternel, qui le lui imputa à justice ». Ge 15:6.

La vie chrétienne commence par la foi, se poursuit par la foi et se termine par la foi . Mais il arrive comme pour Abraham que notre foi se détache des serments de Dieu à cause du découragement que produit nos handicaps. C’est là que Jésus intervient  menant ou ramenant notre foi à la perfection par ses doux rappels de la fiabilité de ses promesses.

Si vous aussi vous êtes sur le point à ne plus attendre ou  entreprendre une autre méthode que la foi pour voir se réaliser vos attentes, abandonner cette folie et laissez votre Sauveur vous réorienter dans la bonne direction.

Un dernier conseil qui se rapproche du premier. Avec la promesse,  ne quittez pas des yeux le Seigneur Jésus car c’est lui qui vous guidera   pour que vous ayez toujours le meilleur point de vue sur ce qui vous attend et surtout c’est par lui que se réalisera ses promesses.

David disait :  « J’ai constamment l’Eternel sous mes yeux ; Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas. » Ps 16:8

Abraham eu en son temps un Dieu proche pour l’encourager à poursuivre sa marche par la foi quand il fut déficient en le redirigeant vers la promesse.

De même nous aussi nous avons un Seigneur tout près de nous, toujours prêt à nous conduire ou nous reconduire dans la bonne direction quand nous défaillons.

Alors comme le suggère l’auteur de l’épitre aux hébreux  nous aussi levons les yeux et contemplons

courons avec persévérance dans la carrière (dans la bonne direction)  qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, Heb 12 :2

 

Pasteur

 

Version imprimable | Plan du site
© Eglise Evangelique de Riorges