Edito

L’Eternel a fait pour nous de grandes choses ; Nous sommes dans la joie.Ps 126:3

La vie avec Dieu amène davantage à se réjouir sur ce que Dieu a fait plutôt que sur les choses au travers desquelles l’on est passé. Interrogez un chrétien en bonne santé spirituelle sur  ses impressions de la vie avec Dieu et il vous fera mention de Sa miséricorde et du secours qui lui a été accordé. Il ira de l’avant, joyeusement, et dira : « Je ne parlerai pas de moi-même mais pour l’honneur de mon Dieu. Le Seigneur a fait de grandes choses pour moi, c’est pourquoi je suis dans la joie ». Il est vrai que nous sommes soumis à des épreuves, mais il est juste aussi que nous en sommes délivrés. Il est vrai que nous supportons des frustrations, et que nous en sommes attristés, mais il est aussi vrai que nous avons un Sauveur pleinement suffisant, qui est vainqueur et qui nous délivre de leur pouvoir attistant.

En regardant en arrière, ce serait une erreur de nier que nous avons été quelques fois découragés, et que nous sommes passés dans la vallée de l’humiliation, mais il serait injuste d’oublier que nous avons été mis en sûreté et relevés. Grâce soit rendue à notre tout puissant Sauveur et Berger qui nous en a conduits  à « Réhoboth » comme Jacob qui après avoir avec ses serviteus bergers vécus l’harcèlement des hommes de Guérar put affirmer:   « l’Eternel nous a maintenant mis au large, et nous prospérerons dans le pays. » Ge 26:22. Plus nos épreuves sont profondes ou nombreuses plus grandes aussi sont nos actions de grâces à Dieu, qui nous a conduits à travers tout, et nous a préservés jusqu’à ce jour. Nos douleurs ne peuvent troubler la louange que nous reservons exclusivement à l’Eternel. On pense  que ce psaume 123 fut composé au retour de la captivité de Babylone. Cette captivité et ce retour peuvent être comparés comme l’image de notre salut en Jésus-Christ. Si nous sommes de ceux qui, par la foi, ont cessé d’être les captifs du péché et avons été sauvé par notre libérateur Jésus, il ne nous sera pas difficile de nous identifier à ce cantique.  L’édit du roi perse Cyrus qui autorisait les Juifs à retourner chez eux était tellement inespéré qu’ils pensaient rêver. C’était incroyable, mais vrai au point où même les nations païennes reconnaissaient la bonté de Dieu à l’égard d’Israël. Notre rédemption est une si grande merveille qu’on a de la peine à y croire. De pauvres pécheurs tels que nous, héritiers de la gloire éternelle de Dieu par le sang de Jésus-Christ ! Cela ne semble-t-il pas un rêve ! Cantique des degrés. Quand l’Eternel ramena les captifs de Sion, Nous étions comme ceux qui font un rêve. Ps 126:1  .Et pourtant, c’est bien une réalité. Réjouissons-nous donc ; réjouissons-nous de telle sorte que les personnes étrangères à cette grâce le voient, s’en étonnent et soient obligés de dire : « L’Éternel a fait pour ceux-ci de grandes choses » Ps 126:2,3. Il est vrai que ce n’est pas sans fatigue et tristesse que se sème le fruit du salut ; mais après le deuil vient l’allégresse Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, Revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.Ps 126:6;

Si la délivrance inattendue d’une captivité extérieure causa aux Israélites une si grande joie, combien plus devons-nous apprécier notre rédemption de la colère à venir , de l’empire du péché et de Satan !

Michel Bona
 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Evangelique de Riorges